Les otages espagnols libérés

Les otages espagnols relâchés

Les proches de l'équipage de l'Alakrana en conférence de presse le 17 novembre 2009, après l'annonce de la libération des otages.

Par RFI

Fin heureuse pour l'équipage du thonier espagnol Alakrana. À l'issue d'âpres négociations, les pirates somaliens ont libéré leurs otages, contre 4 millions de dollars. Les 36 marins étaient sous le contrôle des bandits depuis le 2 octobre dernier.

Le calvaire des 36 marins aura duré un mois et demi. Les pirates somaliens ont finalement accepté de les libérer, contre une rançon de quatre millions de dollars, ont-ils affirmé.

« Désormais, l’Alakrana navigue librement vers des eaux plus sûres », a annoncé le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero. « Tous les membres de l’équipage sont sains et saufs ».

Cette libération est une fin heureuse, pour les marins et pour leurs familles bien sûr, mais également pour les preneurs d'otages, grassement payés. Ils n'hésiteront pas à poursuivre leurs affaires juteuses, au nez et à la barbe d'une vingtaine de bâtiments de guerre étrangers, même s'ils n'ont pas obtenu tout ce qu'ils réclamaient.

En fait, les pirates comptaient faire libérer deux de leurs camarades détenus en Espagne, ce que le gouvernement a refusé. Ces deux prisonniers sont soupçonnés d'avoir participé à l'attaque du thonier Alakrana et devront répondre de 36 délits devant le Tribunal de l'Audience nationale. À la fin de cette procédure, les deux pirates présumés peuvent très clairement espérer être renvoyés en Somalie, pour y purger leur peine, ce qui arrangerait l'Espagne.

Commentaires (1)

1. top usa online casinos (site web) 06/05/2011

Grimaces! Qui sont ces gens?

Ajouter un commentaire
 
>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site