Espagne 3ème producteur de vin

Recherche personnalisée

Quand les Vins Espagnols

déplacent 40000 connaisseurs

 

Carton plein au 5ème Salon International du Vin, à Madrid, du 23 au 25 novembre 2004

vins espagnols rioja

L’Espagne est une chose, ses vins en sont une autre. Rares sont les touristes en effet à faire un lien immédiat entre l’Hispanie et son patrimoine viticole, qui se résume pour beaucoup au Rioja ou au vin contenu dans la sangria.

Et pourtant ! L’Espagne est le troisième producteur de vin au monde, juste derrière la France et l’Italie…

Une médaille de bronze qui vaut en termes de quantité - 45 millions d’hectolitres sont produits chaque année en Espagne – mais surtout en termes de qualité. La preuve, déclinée sous des centaines de formes, en a d’ailleurs été donnée du 23 au 25 novembre dernier à Madrid.

Pour la cinquième année consécutive, la capitale espagnole accueillait en effet le désormais célèbre – chez les professionnels du secteur en tout cas - Salon Del Vino. Près de 500 exposants avaient ainsi envahi l’un des halls du gigantesque complexe Ifema afin d’y présenter leurs derniers crus.

Des blancs, des rouges ou des rosés venus de toutes les régions du pays s’offraient ainsi aux palais des quelque 40.000 connaisseurs présents – issus quant à eux des quatre coins du monde.

Un événement de taille donc, né pourtant voici quatre ans à peine de la volonté de certains de mettre en évidence une richesse mal connue de leur pays.

Car si l’Espagne se classe plus qu’honorablement au niveau de sa production viticole, il en va tout autrement au niveau de ses exportations.

Malgré quelques éléments encourageants ces dernières années, les ventes à l’étranger des crus ibères ne reflètent en effet en rien leur qualité. Qui, pour beaucoup, n’a rien à envier à la plupart des vins en provenance de l’Hexagone.

Une différence de taille sépare toutefois les vins français de leurs voisins du sud : leur réseau de distribution. Alors que les vins français se déclinent sous d’innombrables formes tant sur les cartes des restaurants que dans les rayons de supermarchés, les vins espagnols, de qualité en tout cas, brillent par leur absence, dans notre pays notamment.

D’où l’intérêt de la foire internationale de Madrid qui met délibérément à l’avant-plan les vins d’origine contrôlée nationaux et les offre à la dégustation pour taquiner les papilles – et les portefeuilles – des professionnels du secteur. Et la formule fonctionne à merveille…

En 2000, année de la première édition, la rencontre entre les 140 exposants et ls 15.000 visiteurs a débouché sur des ventes pour un montant de six millions d’euros. Des chiffres en augmentation constante depuis lors. L’année dernière, le cap des 100 millions d’euros (quatre milliards de FB !)était franchi…

Des chiffres qui étonnent moins au vu de la diversité et de la richesse du patrimoine viticole espagnol. Qui mérite bien plus que l’intérêt poli que lui portent la plupart des amateurs de bons vins…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site