Foire internationale du vin

Recherche personnalisée

La sixième édition du Salon International du Vin (21-23 nov. 2005) à Madrid.

Le Salon del Vino 2005 : un succès !

Le salon a fermé ses portes après avoir atteint ses objectifs : avoir su apporter une image internationale sur les vins d’Espagne et du Portugal.

Après trois jours d’une activité débordante, ce sixième Salon du Vin International de Madrid « Salón Internacional del Vino » a remporté un vif succès. « Nous avons reçu plus de 150 acheteurs étrangers qui venaient d’une douzaine de pays, et l’équivalent en vente que cela peut engendrer » concéda le directeur du Salon, Monsieur Jesús M. Guirau. Les activités (en bon nombre et en qualité), la participation significative de certains producteurs importants de vin, la présence de quelques grandes critiques du vin,… ont apporté une amélioration à la qualité de cet événement concentré sur le monde professionnel du vin.

Cette année, le but était de joindre le potentiel de deux pays producteurs de vin de la péninsule Ibérique vers le marché international du vin. D’après le président du Comité Organisateur et producteur de vin Carlos Falcó, le marquis de Griñón « Cette année était juste une première approche. Ce que nous voulons dans le moyen terme », explique t-il, « c’est de mettre la Foire International du Vin de Madrid sur la scène internationale, au même niveau que les autres grandes foires des pays producteurs de vin ».

L’avenir

Au-delà toute espérance – et bien plus encore – la première édition de la Foire Internationale du Vin de Madrid s’oriente vers un futur très prometteur. Le succès du partenariat entre le secteur des producteurs de vins d’Espagne et du Portugal sera augmenté pour les prochaines éditions de cette foire afin de pouvoir y intégrer l’Amérique du Sud. En plus de cela, l’ IFEMA (où à lieu la Foire Internationale du Vin de Madrid) et Fiera Milano ont signés dernièrement une lettre d’intention qui permettrait à cette foire de s’ouvrir à différentes possibilités notamment dans le partage de la niche que se donne ses deux grands groupes du secteur vinicole.

Les salons du vin MiWine (Milan) et Le Salon International du Vin de Madrid (Madrid) vont s’organiser pour établir une stratégie commune afin d’être plus fort visant comme objectif d’améliorer la présence de producteurs Italiens au sein du salon de Madrid et aussi de ceux de l’Espagne et du Portugal pendant le salon de Milan. Ensemble, ils pourront aussi attirer les producteurs d’Amérique du Sud. Comme le dit si bien José Maria Alvarez del Manzano (président du directoire de chez IFEMA), « les deux organisateurs de foires les plus emblématiques en Europe se mettent ensemble afin de trouver leur objectif commun et s’assurer de leur leadership ».

Les affaires

L’Objectif réel du Salon International du Vin de Madrid était de faire des affaires. L’Organisation est encore en train de travailler sur l’équilibre final, basé sur la présence active des importateurs d’Allemagne, de l’Angleterre, de la Suède, de la Belgique, des Pays-Bas, des USA, de la Chine, du Mexique et de Puerto Rico. On peut envisager que la quantité d’affaires générées pendant cette période dépassera ceux des précédentes manifestations. En effet en plus des acheteurs reçus pas le Centre d’Affaires, le nombre des participants est estimé à plus de 25 millions de personnes.

Les Exposants

En visitant les stands, les visiteurs professionnels pouvaient voir et goûter les meilleurs vins du Portugal et d’Espagne, mais aussi les bons vins des principaux producteurs tel que la France et l’Italie.

Les exposants sont des pions importants pendant le Salon. Emporio Ferial, la société organisatrice le sait et n’a reculé devant aucun effort pour que l’investissement fait par les exposants soit profitable et en vaille la peine, afin de les aider à faire de nouveaux liens et partenariats commerciaux.

Les Activités

Parmi tant d’autres activités, le prix pour la compétition du vin ‘Salon Internacional del Vino’, les prix issue du concours du Web ‘SlondelVino.com’, le débat sur le devenir et la progression du R&D concernant les taquets de liège, les prix et les dégustations des vins du concours Douro-Duero, la dégustation des ‘meilleurs vins du Portugal » ou le Sommet Hispanique sur les vins du Petit Verdot, ont apportés le bon rythme à la Foire. Des orateurs renommés, des sujets importants et de délicieux vins, ont su créer une nouvelle atmosphère en parallèle au monde des affaires.

L’organisation a aussi amené un moment de détente à certains participants. Un groupe spécifique d’acheteurs, de journalistes et d’exposants – invités par La Région Autonome de Madrid et par l’ Appellation du Conseil « Vinos de Madrid », le sponsor le plus important de la Foire International du Vin de Madrid – ont su apprécier un dîner spécial dans un hôtel de Madrid. Pour compléter ce remarquable repas, d’excellents vins de la région de Madrid furent servis. Mais, malgré le fait que le public ait constaté un changement de décor, le vin et les affaires demeurèrent la conversation principale.

Les Médias

En plus de l’impact qu’a eu La Foire International du Vin de Madrid sur les médias (magazines, journaux, site Internet, radio et TV), certains noms renommés du journalisme international du vin étaient aussi présent à la Foire, une douzaine de critiques du vin (venu d’Europe, USA et du Japon) ont visités les stands et, comme ils l’ont avoués, ils ont su faire plusieurs découvertes intéressantes. C’était l’objectif de La Foire Internationale du Vin de Madrid : faire en sorte que le marché mondial ouvre ses portes en recevant les vins d’Espagne et du Portugal.

La fréquentation

28354 visiteurs sont venus à cette foire (17113 d’entre eux étaient déjà recensés sur le site « salondelvino.com ») et selon un sondage adressé aux exposants, la quantité d’affaires pendant ces trois jours de la foire a atteint un montant de 150 millions d’euros. Ces chiffres montrent pourquoi les professionnels du monde vinicole d’Espagne et du Portugal accueillent bien cette foire. La superbe qualité des produits, la présence de beaucoup d’acheteurs (locaux et aussi des importateurs d’autres pays) et la participation de certains noms de la presse spécialisés du vin ont présenté des points clefs dans la qualité de l’échange au sein de la foire et la grande perspective que celle-ci offre au niveau du marché international.

De plus, le Programme d’Activité de la Foire et son impact incroyable sur les médias ont été deux autres facteurs incontournables qui ont garanti ce succès. Sans compter la Remise des Trophées de la Foire traditionnel, il y avait d’autres trésors « cachés » à découvrir comme les dégustations de vins Portugais, Français et Espagnol ainsi que plusieurs débats sur des points « cruciaux ».

Evènements et débats

Il est nécessaire de préciser que la cérémonie du Prix de dégustation « Duero-Duro », a été un événement qui a su se faire une place particulièrement adaptée au sein de la Foire International du Vin de Madrid. Pendant la dégustation, on pouvait apprécier plusieurs des grands vins produits le long de la rivière Duero qui se trouve de chaque côté de la frontière Portugo - Espagnole. Il avait aussi le débat sur l’ « Avenir du Bouchon », précédé par la présentation de la campagne en faveur du WWF par Adena «Oui au bouchon. Laisser vivre la foret du bouchon ». Ceci n’était pas seulement une défense passionnée sur la valeur du bouchon (sous son aspect écologique et œnologique), mais une démonstration détaillée sur le progrès technologique des taquets sur le bouchon afin d’éviter une bonne partie des problèmes généré par le TCA (Trichloroanisole{goût de bouchon-ndlr}).

Un autre débat important s’y est déroulé. Il concernait la présence du vin espagnol sur les marchés internationaux. Durant ce débat, cinq experts ont analysés en détails le pour et le contre de l’état actuel de l’exportation du vin espagnol. Le « sommet ibérien des producteurs Le Petit Verdot » fut passionnant à cause de la variété inhabituelle de la grappe et pour la dégustation de ce vin de grande qualité.

La réunion du « FIJEV » (Fédération International des Journalistes et Ecrivains du Vin), tenue pendant la Foire, mérite une attention particulière. A peu près soixante professionnels ont pris part à cette réunion présidé par Louis Havaux et soutenu par l’AEPEV (Association Espagnole des Journalistes et Ecrivains du Vin), institution présidée par Maria Isabel Mijares.

La Foire Internationale du Vin de Madrid – Salón Internacional del Vino - 2005 a aussi eu un retour favorable de la part des médias. Les journaux, la radio et la télévision en ont beaucoup parlé, dans plusieurs articles et reportages sur la foire et aussi sur une partie spécifique de celle-ci, ce qui a permis la diffusion de la culture du vin et a aidé la pénétration en part de marché des vins Espagnols et Portugais.

En conclusion, la belle réussite de la Foire International du Vin de Madrid lui permet d’égaler les autres foires internationales du vin.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site