La langue de Galice 2

Le galicien. Voici mon histoire (2ème partie)

 

Pendant la guerre et la dictature, de nombreux intellectuels et défenseurs du galicien ont été assassinés en raison de leurs idées.

L’utilisation consciente de langues qui n’étaient pas le castillan était poursuivie, et celles-ci se convertissaient ainsi en langues clandestines utilisées en famille. L’exil a représenté mon meilleur appui. Buenos Aires est devenue la capitale culturelle de la Galice. L’activité y était intense: publications, représentations théatrales, radio en galicien, cours de langue, etc.

À partir des années 1950 et 60, j’étais écrit de nouveau et je suis devenu un symbole de la résistance au régime de Franco. En 1963 est né le jour qui m’est consacré: le jour des lettres galiciennes (“o Dia das Letras Galegas”) et en 1965 je suis devenu matière d’études à l’université de Saint-Jacques de Compostelle. Cependant les gens des classes aisées s’éloignaient encore de moi.

À l’arrivée de la démocratie je fus déclarée langue officielle de Galice au même titre que le castillan. Il y a de nombreuses recherches sur le galicien. Environ 1000 livres sont publiés chaque année en galicien et il y a une chaîne de télévision en galicien. Il y a des films, des courts-métrages et des pièces de théâtre. Je suis le roi du monde culturel mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Il existe des cours de langue et de culture galiciennes dans plus de 140 universités et centres d’études dans 20 pays (de New York à Melbourne!). Il faut tenir compte du fait que des milliers de galiciens et leurs descendants vivent depuis des années à l’étranger et qu’ils me considèrent comme leur première langue.

Malgré tous les obstacles survenus dans ma longue vie, les gens m’utilisent. Je suis dans la bouche de plus de 70% de la population âgée de plus de 16 ans disant me parler de façon prioritaire, alors que seulement 30% utilisent d’abord le castillan. Cependant, plus de 90% peuvent parler et comprendre les deux langues sans difficulté. Que vous choisissiez donc l’une ou l’autre des langues officielles de la Galice, vous serez compris et on vous répondra dans cette même langue. Mettez à profit la richesse d’une terre bilingue!!!


Sincères salutations

Le galicien.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site